Midi libre 14122018 - Roulyndres

Aller au contenu
Cliquer ci dessus pour voir le menu
2018

Le rallye, une passion qui fait voyager les Roulyndres



Les quatre équipages découvrent à leur manière les paysages de la région.
Quatre équipages se sont réunis au sein du club les Roulyndres pour assouvir leur passion commune, qu’ils vivent avant tout comme un loisir car tous sont amateurs de rallye automobile. L’un d’eux, Guy Peyrard, avec sa Bertone XI/9 coupé (année 1987), a récemment fait l’objet d’un reportage dans le magazine spécialisé Vintage racers. Il n’est pas un inconnu dans le monde de la course puisque, par le passé, il a ouvert les épreuves du Rallye du Gard sur R8 Gordinii, Alpine et Alpine V6 turbo. Son copilote, l’Ardéchois Alain Dartevelle, s’est illustré dans les compétions de son département dans les années 1970-1980 avec sa XI/9 Dallara.

Sur BMW 2002 de 1975, Gérard Hôtel n’a pas d’équipier désigné car il roule avec les copains disponibles qui partagent avec lui le plaisir de l’asphalte, l’ambiance et les sensations procurées.
Le couple d’origine belge Mark Desmet-Chantal Vertommen a choisi de pousser son amour pour la voiture de leur cœur, la Fiat 500, en engageant leur modèle F de 1969 dans les rallyes qui leur permettent de découvrir sous un angle original les Cévennes qui les ont si bien adoptés.

"Rouler pour le plaisir"
Le président du club, Laurent Sosso, n’est pas en reste avec sa Fiat 127 sport de 1979 qu’il vient de mener à la victoire avec son copilote Patrice Josserand lors de la dernière édition des Routes cévenoles. " Tous les équipages ont pour seule ambition de rouler pour le plaisir mais l’adrénaline est toujours présente lorsqu’il s’agit de compétition. Nous avons choisi de courir en rallye de régularité, une course qui se décompose en plusieurs zones de compétition (ZR). Sur une distance déterminée, pilotes et copilotes doivent s’adapter à la vitesse moyenne préalablement définie dans la zone. L’équipage vainqueur est celui qui se rapproche le plus du temps de référence en respectant les moyennes indiquées sur les différents tronçons. Les coureurs se rendent d’une ZR à l’autre en empruntant des parcours de liaison avec obligation de passer devant une balise de contrôle pour valider leur passage et en suivant les indications sur leur roadbook ", précise, en guise de conclusion, le responsable du club.


Lorem Ipsum
Club Les Roulyndres
Retourner au contenu